Français English
Facebook Twitter
Mon compte
Accéder / Ouvrir

Panier (0)
La galerie d'art
DétailDétailDétail

Antoine LELOUP (SPA, 1730-1802)

Rare veduta XVIIIe des Siebengebirge en bord du Rhin

Dessin à la plume et encre de chine, lavis gris sur vélin, signé à la plume à l’encre brune en bas à droite par l’artiste « Antoine Le Loup de Spa F.» - « F. » pour « fecit »
A vue : 15,5 cm x 11,5 cm – 30 cm x 26 cm encadrée
Au verso, ancien certificat d’expertise d’un expert bruxellois agréé
790 €

Descriptif

Dessin raffiné du XVIIIes de la main d’Antoine Leloup représentant une rare vue du Rhin et des Siebengebirge en Allemagne.

La définition topographique des Siebengebirge sur Wikipédia en est la suivante : « massif montagneux situé sur la rive droite du Rhin au sud de Bonn. Parmi les collines — en vérité plus de sept —, se trouve le Drachenfels associé à la légende du héros germanique Siegfried ainsi que le Himmerich »

Sur le dessin à la plume et au lavis d’Antoine Leloup nous discernons distinctement les Drachenfels (traduisible par « roc du dragon », probablement par association métaphorique en raison de leur origine volcanique) surmontées pour la première du château aujourd’hui en ruines (depuis 1634 pendant la guerre de 30 ans) qui fut édifié par l’archevêque Arnold I de Cologne entre 1138 et 1167.

Le deuxième château que Leloup dessine en arrière-plan sur le deuxième roc volcanique a, lui, disparu, documentant ce qui existait alors au XVIIIe siècle.

Le site romantique des Siebengebirge et ses Drachenfels, prisé en son temps par Byron, demeure très touristique.

Antoine Leloup sut brillamment en restituer l’atmosphère. La douceur de ses rives luxuriantes plus dépeuplées qu’aujourd’hui, où figurent de rares chaumines, son relief majestueux, les nuages éthérés coiffant ses châteaux en déréliction.

Ce dessinateur, décorateur et vedutiste virtuose, natif de la ville thermale de Spa à laquelle il consacra de nombreuses et précieuses veduta, se démarqua par la finesse de son dessin à la plume et au lavis, volontiers paysager, habile à restituer chaque courbe géologique, miroitement du fleuve jusqu’aux stries de son courant ; il s’illustra également par de merveilleux décors ornant des porcelaines acquises par des esthètes fortunés séjournant à Spa.

Ce dessin d’Antoine Leloup est agréablement rehaussé par son encadrement, une jolie marie-louise ivoire et un cadre en bois et stuc doré avec d’infimes usures. D’une indéniable valeur artistique, esthétique et historique.