Français English
Facebook Twitter
Mon compte
Accéder / Ouvrir

Panier (0)
Détail  

Pieter LEDOULX (Bruges, 1730 – 1807)

Portraits en trompe-l'oeil du XVIIIe faisant pendant représentant deux brugeois, datés 1782 et signés

Huiles sur panneau de chêne
Chacune à vue 23,5cm x 18cm – Avec le cadre : 36 x 31 cm
Agréables cadres modernes de style flamand
VENDU

Descriptif

Par le peintre et historien flamand Pieter Ledoulx né à Bruges en 1730, ces deux portraits en trompe-l’œil faisant pendant représentant deux brugeois des faubourgs.

A noter que le nom de ce peintre est graphié par les flamands « Pieter Ledoulx » ou « Pieter Le Doulx » et par les francophones wallons le plus souvent traduit par « Pierre-François Ledoulx ».

Cet artiste passionné de Bruges, dont l’œuvre rare apporte un témoignage précieux de la ville de Bruges au XVIIIe siècle, a dépeint ici en trompe-l’œil des personnages truculents merveilleusement campés, que l’on devine gouailleurs, et, dont le regard converge, se jauge au sein d’un habitat typique composé de briques et de vitraux.

Une scène remarquable de fraîcheur historique, d’instantanéité.

Les deux huiles, rehaussées par d’agréables cadres de style flamand, sont signées P. Ledoulx en bas à gauche par l’artiste et datées 1782. 

Biographie

Le Dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours depuis les premiers maîtres des anciens Pays-Bas méridionaux et de la principauté de Liège jusqu’aux artistes contemporains, 2 vol, La Renaissance du Livre, département de Boeck-Wesmael, Bruxelles, 1995, consacre à l’artiste flamand Pieter Ledoulx à l’entrée rédigée par Alain Jacobs la  notice suivante « LEDOULX Pierre-François, Bruges, 1730-1807 : Peintre de vues de Bruges et de paysages, de scènes de genre, de fleurs et d'insectes en miniature, historien. Il fut élève de J.A. Garemijn puis de M. de Visch à l'académie des beaux-arts de sa ville natale. Il travaillait l'huile et l'aquarelle, mais il est surtout connu par son manuscrit "Levens der Konstschilders, konstenaars en konstenaressen (...)" (publié par A. De Poorter, "Brugsche schilders van voorheen", Bruges, 1934-1935) qui est l'une des sources les plus précieuses pour l'étude de l'histoire de l'art brugeois. »