Français English
Facebook Twitter
Mon compte
Accéder / Ouvrir

Panier (0)
La galerie d'art > Art ancien & Antiquités en vente > Dessins anciens, arts graphiques
DétailDétail 

D’après Téniers, suiveur ou atelier de David Téniers le jeune (1610-1690),

Conversation à la ferme dans un paysage,"la ferme", dessin au lavis fin XVIIe ou XVIIIe, cadre français à palmettes d’époque 1er Empire

Dessin au lavis
Avec le cadre : 62,5 cm x 50,5 cm - Dimension à vue de la feuille entière : 51 x 41 cm - Dessin pris au filet d’encadrement (dessiné à la main) : environ 45 x 34 cm
Petites rousseurs
Cadre d'époque 1er Empire
1 000 €

Descriptif

Dessin au lavis réalisé par un élève ou un suiveur de Téniers à la fin du XVIIe ou au XVIIIe d'après une oeuvre de David Téniers le jeune, par la suite gravée par Philippe Le bas en 1743.

Iconographie et travail de cette oeuvre de Téniers à l'origine de ce dessin très proche d’Adriaen Van Ostade s’inscrivant dans la continuité de ce fameux peintre néerlandais, qui, lui-même inspiré par Pieter Brueghel l’ancien, s’attacha à dépeindre le monde paysan, avec une malice certaine, satiriste bienveillant.

La réalisation de ce très grand lavis d’excellente facture faisant pendant à  la scène de «Basse-cour » est intervenue au plus tard au XVIIIe siècle.

L’artiste, si ce n'est un élève de son atelier, reprend avec une grande virtuosité l'oeuvre de Téniers.

Le sujet, probablement inscrit au sein de la campagne française (ce qui est le cas de nombre d’artistes de l’Europe du Nord qui voyagèrent en France et en Italie), conserve aux paysans des attributs vestimentaires hollandais ou flamands.

La scène de vie ici saisie, dépeignant des paysans, qui conversent et ne se résument donc pas à leurs actions, s’enrichit d’une perspective ouverte sur un fin paysage.

Le personnage qui suit la conversation à la fenêtre rappelle également le lavis de Van Ostade, « Buveurs et joueurs de carte sur une place de village » conservé au Louvre.

L’artiste met en scène le parfait équilibre entre prosaïsme et élégance ; et annonce déjà peut-être une réhabilitation espiègle du monde rural.