Français English
Facebook Twitter
Mon compte
Accéder / Ouvrir

Panier (0)
La galerie d'art > Art ancien & Antiquités en vente > Dessins anciens, arts graphiques
DétailDétailDétail

Joseph François Emeric (dessinateur) – Angeli (graveur)

« Combats navals » – grande gravure ancienne aquarellée, marine militaire historique

Gravure aquarellée
Encadré : 79 x 63 cm – 67 x 48,5cm (sujet gravé)
Mentions et dédicace : Emeric in del Livourne 1798 / Gravé par Jos. Angeli – dédiés à Monsieur Etienne Boy Consul général de S. M. le Roi de Danemark en Toscane par son très humble serviteur Joseph F. Emeric
Bel encadrement
600 €

Descriptif

Importante gravure historique présentant un panorama des guerres maritimes de la fin du XVIIIes siècle. Réunie en une même « frise » chacune des 9 batailles navales finement dessinées par Joseph François Emeric en 1798 avant d’être gravées probablement en noir par Angeli puis rehaussées à l’aquarelle.

Le dessin est précis, le panache inquiétant de la fumée des canons est restitué avec une grande puissance immersive, les éléments en couleurs, finement traités à l’aquarelle, drapeaux, une partie des vaisseaux, flots, et blason de la dédicace, éclairent et animent cette marine historique.

Ces batailles sont en outre annotées, apportant des précisions sur le nom et origine des bâtiments et la composition de leurs armes et statut au moment du combat.

Emeric, également commanditaire de l’œuvre gravée, dédia cette estampe au Consul Etienne Boy rattaché au roi du Danemark, probablement Christian VII qui n’assumait pas lui-même le pouvoir en 1798 en raison de sa maladie, Frédéric VI, futur roi, étant alors régent.

Le Danemark constituera un allié de la France durant les guerres napoléoniennes, ce qui justifie peut-être le nombre important de « combats navals » mettant en scène des vaisseaux français, notamment des frégates aux prises avec des vaisseaux anglais, mais aussi espagnol, anglais, napolitain ou même algérien.

En dehors d’une scène de combats navals ou deux bâtiments français défont des navires anglais, l’Angleterre apparaît souvent comme l’agresseur. 

Gravure et marine historique d’une grande finesse, à la fois œuvre esthétique et didactique, riche d’un enseignement sur l’état des mers à l’aube du XIXes.

Remise en main propre offerte à Paris / Ou livraison sur devis par transporteur