Français English
Facebook Twitter
Mon compte
Accéder / Ouvrir

Panier (0)
DétailDétailDétail
DétailDétailDétail
DétailDétailDétail

Le taureau, Ecole hollandaise du XIXe, suiveur de Paulus Potter

Le Taureau ou Portrait paysager d’un pâtre et de son troupeau dans la campagne hollandaise

Huile sur toile
Encadrée 83,5 cm x 59 cm – A vue : 70,5 cm x 46,5 cm
Cadre en bois doré
-40%
1 400 € 840 €

Descriptif

Tableau du XIXe (réexpertisée vers 1800 par le cabinet Turquin) d'après "Le Taureau" de Paulus Potter, peint en 1647 et figurant au Mauritshuis à La Haye, représentant un pâtre et son troupeau dans un paysage bucolique de la campagne hollandaise.

La composition asymétrique de Potter reçoit ici un traité naïf, l’œuvre n’en est pas moins une réinterprétation aboutie, décorative et infiniment attachante. 

Avec sa palette franche, son large ciel bleu, et surtout son sujet animalier pluriel où se mêle autour d’un pâtre, un taureau massif sur lequel se centre le regard, une vache cornue, un bélier, une brebis et son agneau.

Tableau empreint d’un naturalisme typiquement hollandais bien que la touche ne possède pas la minutie de Potter, dans ce décor luxuriant le peintre fait littéralement mouche en citant parfaitement l'oeuvre originale du XVIIe, parsemant d’insectes peu inquiétants le pelage duveteux (qui n’est pas sans évoquer le flamand Verboeckhoeven ou encore Schouten) de ses animaux. 

Facétieux, agrandissant son bestiaire, à moins que ce nouveau signe animal ne reçoive une interprétation allégorique, le peintre glisse une grenouille près de la vache.

A la droite du taureau mais aussi sous les pattes du puissant animal s’esquisse un paysage ouvert où se devine un autre troupeau, et plus loin encore, l’activité d’un village à l’allure médiévale.

Mise en scène d’une cohabitation recentrée entre l’Homme et la Nature, certains observeront que le taureau vers lequel se tourne le pâtre est le véritable héros de cette Bucolique moderne – bien qu’agneau, bélier et vache cornue fixent également « l’objectif » de cet églogue pictural.

Légère restauration dans le ciel et petites usures et craquèlements normatifs.

Pastille d’expertise au dos du tableau.